Biographie de Jérôme Barbosa

Jérôme Barbosa est né en 1978. Suite à des études littéraires à la Sorbonne, il s'oriente vers la photographie au début des années 2000. Il travaille un temps comme tireur et encadreur pour le laboratoire Demi-Teinte et comme archiviste pour le photographe Steve Hiett. En 2007, il passe deux mois à Athènes afin de suivre la communauté toxicomane vivant dans le centre-ville. Ces photographies seront publiées dans le magazine grec Kathimerini en 2007. Le festival de photographie de BarrObjectif expose ses photos d'Athènes en 2012 (Chroniques athéniennes).

En 2010, il publie photographies et dessins dans la revue de critique sociale Z. A l'automne 2010, il est repéré, entre autres, pour son travail sur les pays de l'Est et Athènes par la production du film de Pierre Pinaud Parlez-moi de vous, avec pour interprète principale Karin Viard. Il s'intègre au tournage et devient photographe de plateau. Dans le même temps, il achève son travail débuté en 2003 sur le village de ses grands-parents au Portugal. Il expose ce reportage au festival de BarrObjectif en 2013 (Nadrupe, derniers rites).

En 2012, le magazine alternatif Un<>Cut publie aux États-Unis son reportage sur l'Atelier du Non-Faire.

En 2013, la galerie Adrian Bondy – Mind's Eye a consacré une expo rétrospective de son travail de photographe et de dessinateur, sous le titre Ni vu ni connu. De 2012 à 2014, il travaille occasionnellement pour le compte des éditions Cornélius : rédaction de la biographie de Robert Crumb pour La crème de Crumb, réalisation des trois premiers volumes des Filles de Montparnasse de Nadja et restauration de planches pour le second volume de Vie de Mizuki.

En mars 2015, un portrait réalisé au cours d'une des deux campagnes de la série La diagonale du vide (2013-2014) est publié dans la revue 36000 communes. De septembre 2014 à avril 2015, il expose ses dessins sous le titre Viva la psychose dans les trois galeries Spacejunk, respectivement à Bayonne, Lyon et Grenoble. De septembre 2015 à avril 2016, il participe à une exposition collective sur le mouvement Lowbrow en France. En janvier 2017, il participe à l'exposition The Vanities. En août et septembre 2017, chez Spacejunk à Bayonne, il expose avec Morgan Navarro, dans le cadre de la rétrospective Comics de répétition : filiation entre art contemporain et bande dessinée, à l'initiative du Frac Aquitaine.

En septembre 2016, aux éditions Arfuyen, paraît la traduction du Jouet triste d'Ishikawa Takuboku, réalisée en collaboration avec Alain Gouvret. Après avoir collaboré au dixième numéro d'Hôpital Brut, Le Dernier Cri expose ses dessins et photographies dans sa galerie en mai 2016 et publie un recueil de ses dessins intitulé 6½ en septembre de la même année.

La revue indépendante Banzaï publie un portfolio de dix de ses dessins dans son numéro Spécial Horreur en mai 2017.

En 2018, il est remarqué par la revue Hey ! Modern Art & Pop Culture qui publie un portfolio de ses dessins. Dans la foulée, il travaille sur un de leurs numéros comme dessinateur.

En février 2020, il monte sur la scène de la Générale (Montreuil) deux de ses pièces courtes, Rien de plus et De la lumière sous la porte, avec pour interprêtes Élise Bertero, Patrice Riera, Mathilde Chauvet et Fabien Flament.